DESTOCKAGE : Profitez de Sobra à petit prix

Soutien-gorge de sport vs brassière de sport

Soutien-gorge de sport vs brassière de sport

Le maintien de la poitrine est primordial lorsque l’on fait du sport, quand on est une femme. A cet effet, il y a des vêtements spéciaux conçus pour préserver la poitrine et assurer un très bon maintien. Il s’agit du soutien-gorge de sport et de la brassière de sport. Ces 2 vêtements permettent de pratiquer en toute sécurité des activités, et sont également bien plus confortables. Si certaines personnes en viennent à les confondre, ils sont pourtant différents…

 

La nécessité d’un vêtement spécial pour le sport

On remarque encore que de nombreuses femmes ne comprennent pas l’importance de faire du sport avec un haut spécial. Nous parlons du soutien-gorge de sport ou de la brassière de sport. Du coup, il n’est pas rare qu’elles pratiquent des activités sportives avec leur soutien-gorge de ville, ce qui est une erreur. Il y a plusieurs raisons pour porter un vêtement adapté au sport :

La fragilité des seins

Il faut savoir que la poitrine est fragile. En réalité, elle n’est retenue au reste du corps, que par des ligaments appelés « Cooper » plutôt fragiles, et par la peau. Si au quotidien, un simple soutien-gorge de ville suffit à la soutenir, quand vient le moment des activités sportives, c’est une autre histoire. Le constat est clair, les soutiens-gorge de ville ne suffisent pas à assurer un bon maintien quand il est question de sport.

 

Tous les bonnets sont concernés

Les brassières et les soutiens-gorges de sport ne sont pas réservés seulement aux femmes à forte poitrine. Toutes les femmes, quel que soit le bonnet, doivent protéger leur poitrine en assurant un bon maintien, à travers des vêtements adaptés.

 

Le risque d’affaissement

Le sport permet de raffermir les muscles certes, mais les seins ne sont pas des muscles. Comme nous l’avons dit plus tôt, ils sont maintenus par les ligaments Cooper, qui rappelons-le, sont du genre fragile. Or, pendant une activité sportive, selon l’impact sur la poitrine, il faut savoir que le poids d’un sein peut doubler, et même être multiplié par 5 si l’activité est intense. De ce fait, selon la taille du bonnet, les seins rebondissent. Cela peut être vertical ou horizontal, et cela peut aller jusqu’à 12 cm de rebond. Pour tout cela, il est très important qu’il y ait un très bon maintien de la poitrine. Dans le cas contraire, les ligaments vont se distendre, et la poitrine va s’affaisser de façon prématurée.

 

La douleur et les lésions

Avec tout ce qui a été évoqué, on peut comprendre aisément que faire du sport sans que la poitrine ne soit bien maintenue, peut être douloureux pour une femme. Plus la poitrine est forte, et plus la personne pourrait avoir mal, surtout si l’exercice comporte des impacts sur le sol. Des lésions peuvent apparaître aussi car les soutiens-gorges de ville sont dotés d’armatures. Ces dernières, quand il s’agit de sport, peuvent blesser.

Afin d’assurer un bon maintien et pratiquer du sport en toute sécurité, il suffit de porter un soutien-gorge de sport ou une brassière de sport. Ces 2 vêtements ont le même but, mais il ne faudra pas les confondre, car ils sont bien différents. D’ailleurs, il semblerait que le soutien-gorge de sport soit un bien meilleur choix pour le sport que la brassière.

 

Les différences entre le soutien-gorge de sport et la brassière de sport

Le soutien-gorge et la brassière de sport bien qu’ils aient le même but, ne sont pas pareils.

  • La découpe : c’est elle qui garantit le bon maintien de la poitrine, la brassière est conçue de sorte à rassembler les seins l’un contre l’autre et les envelopper en un bloc. Au contraire, le soutien gorge de sport assure le maintien de chaque sein de façon séparée. Ce détail est très important, car le confort est alors plus grand, en particulier pour les femmes avec une poitrine généreuse.
  • La méthode de maintien : on dit de la brassière de sport, qu’elle utilise la méthode de « compression » de la poitrine. Concernant le soutien-gorge de sport, c’est plutôt l'encapsulation de la poitrine, ce qui est bien plus agréable et plus confortable.
  • Le mode d’enfilage : la brassière de sport n’a pas d’ouverture, ce qui peut être un problème, si vous n’avez pas la taille adéquate. On la porte par le haut du corps. Pour ce qui est du soutien-gorge de sport, il possède un système d’ouverture, et on le porte par le bras. L’ouverture peut être à l’avant comme à l’arrière.

Autant le soutien-gorge que la brassière protège la poitrine, mais s’il faut choisir entre les 2, tout dépendra de votre morphologie. En effet, la brassière convient plus aux femmes ayant une petite poitrine. Celles ayant une forte poitrine, ont besoin d’un plus grand maintien. Cela est encore plus véridique lorsqu’elles veulent pratiquer une activité sportive intense. Si vous êtes dans ce cas, c’est le soutien-gorge de sport qu’il vous faut.

 

Les avantages du soutien-gorge de sport par rapport à la brassière de sport

Si bon nombre de femmes préfèrent le soutien-gorge de sport à la brassière, il y a plusieurs raisons.

  • Contrairement aux brassières, les soutiens-gorge de sport peuvent être ajustés, grâce aux bretelles dont elles disposent. Vous vous assurez ainsi un maintien maximum pendant le sport.
  • En comprimant la poitrine, la brassière l’écrase, tandis que le soutien-gorge de sport maintient chaque sein sans déformer la poitrine.
  • Grâce à sa méthode d’encapsulation, le soutien-gorge de sport assure un meilleur maintien.

C’est le cas des soutiens gorge de sport Sobra, qui sont conçus pour convenir à la morphologie de chaque femme.

 

Le soutien-gorge Sobra, le meilleur des choix

Agréable à porter et sans armature, les soutiens-gorge de sport de chez Sobra conviennent à tout type de femmes, quelle que soit la morphologie. De plus, ils assurent un très bon maintien, et sont dotés de bretelles parfaitement ajustables. L’une des caractéristiques des soutiens-gorge de sport Sobra, c’est qu’ils vous permettent de faire du sport en toute sécurité, et avec tout le confort possible. Aussi, ils ne laissent aucune séquelle sur le corps, et sont sans traces.

0 commentaire
Laisser un commentaire